L’insuffisance rénale

A. Généralités

L’insuffisance rénale (IR) survient chez environ 1 personne sur 2000. En cas d’IR, les reins sont incapables d’accomplir leurs fonctions.

• L’insuffisance rénale aiguë (IRA)
Elle se produit lorsque les reis cessent subitement de fonctionner. Cet état est souvent temporaire. La cause peut être une maladie, une blessure grave ou soudaine, ou encore la présence de substances chimiques toxiques. Le traitement par dialyse peut aider le patient jusqu’à ce qu’il recouvre sa fonction rénale.

• L’insuffisance rénale chronique (IRC)
Elle se produit lorsque les reins perdent progressivement leur capacité à accomplir leurs fonctions.
Les causes de l’IRC ne sont pas toujours connues mais il est certain que divers facteurs, tels que le diabète et une PA élevée, augmentent les risques d’IR.
Les gens ne sont pas toujours conscients du fait que leurs reins ne fonctionnent pas correctement car les reins possèdent un grand pouvoir d’adaptation. Même quand la majeure partie du rein ne fonctionne plus, la portion restante accroît son activité afin de compenser la perte. Il est possible de n’avoir aucun symptôme avec un seul rein ne fonctionnant qu’à 20% de sa capacité normale.
Les 1er symptômes apparaissent quand la fonction rénale a chuté à moins de 10%. Les déchets toxiques et les liquides en excès commencent à s’accumuler dans le sang. L’un de ces déchets est appelé créatinine. La mesure du taux de créatinine sanguin donne une indication de l’efficacité des reins.
Chez de nombreux patients, l’IRC progresse vers ce que l’on appelle l’insuffisance rénale chronique terminale (IRCT)

B. Les causes
• Diabète sucré
• HTA
• Glomérulonéphrite
• Maladie polykystique rénale
• Maladie réno- vasculaire
• Pyélonéphrite chronique
• Lupus érythémateux
• Calculs rénaux
• Infections des voies urinaires
• Néphropathie
• Médicaments antalgiques

C. Les symptômes
En général, les symptômes de l’IR sont la conséquence d’une lente accumulation de déchets dans le sang et de la défaillance progressive des fonctions régulatrices des reins.

a) L’excès de liquide
Le liquide en excès entraîne :
- des œdèmes plus ou moins généralisés.
- une surcharge liquidienne.
- un OPA en cas d’accumulation de liquide dans les poumons.
- une HTA.


b) L’anémie
Quand les reins sont endommagés, la production d’EPO diminue et l’organisme ne possède plus assez de GR : c’est l’anémie.
c) Les autres symptômes.
• goût métallique dans la bouche.
• fatigue.
• sensation de froid.
• maux de tête.
• insomnie.
• démengeaison et sécheresse de la peau.
• perte d’appétit et nausées.
• douleurs lombaires.
• difficultés de concentration, confusion, étourderie.
• diminution de la libido.
• agitation ou crampes dans les jambes.
• problèmes urinaires (urines moussantes, sanguinolentes, modification de la quantité ou de la fréquence des mictions).

D. Les complications
a) Les complications cardiaques.
Une atteinte permanente du cœur se produit souvent au cours des premiers stades de l(IR, avant la mise en œuvre d’une dialyse ou d’une transplantation.
Elle peut être due à une HTA, une anémie ou une surcharge liquidienne.
Il arrive aussi que les déchets s’accumulant dans le sang du fait du dysfonctionnement rénal. aient un effet toxique sur le cœur.

b) L’hypertension artérielle
Rappelons que l’une des fonctions du rein est de réguler la PA. L’IR conduit donc souvent à une PA élevée..
Plusieurs facteurs sont susceptibles d’aggraver une HTA :
- surcharge pondérale.
- aliments gras consommés en grande quantité.
- tabac.
- diabète.

c) L’anémie
La plupart des patients présentant une IR souffrent d’anémie. Le test de dépistage de l’anémie est la mesure du taux d’hémoglobine sanguin.

d) L’ostéodystrophie rénale
L’IR conduit à des taux anormaux de calcium , de phosphate et de vitamine D et à un affaiblissement des os dû à un état pathologique appelé ostéodystrophie rénale.
En l’absence de traitement, elle peut conduire a des douleurs osseuses an particulier au niveau du dos, des hanches, des jambes et des genoux. Les os affaiblis sont ainsi davantage sujets aux fractures.


e) L’hyperparathyroïdie
L’hormone parathyroïdienne (PTH) est une substance produite par 4 minuscules glandes situées sur le devant du cou, appelées glandes parathyroïdiennes. La PTH participe à l’équilibre du taux sanguin de calcium.
En cas de dysfonctionnement rénal, le taux sanguin de calcium peut atteindre un niveau bas/ L’organisme compense alors en produisant plus de PTH. Parfois, il réagit de manière excessive et produit trop de PTH qui aggrave alors l’ostéodystrophie rénale.